Le FabLab Robert-Houdin

Qu’est ce qu’un FabLab ?

Imaginé à l’origine aux Etats-Unis à la fin des années 90, au sein du Massachusetts Institute
of Technology (MIT), le concept de FabLab, dont le nom est une contraction de « laboratoire
de fabrication », s’est répandu à l’intérieur des Etats-Unis avant de s’étendre, depuis quelques
années, dans d’autres pays, notamment européens.

Les FabLabs sont des espaces ouverts au public, équipés de machines permettant de réaliser
des objets : découpe laser, fraiseuses, découpe cartons, vinyles, imprimantes 3D, machines à
coudre, réalisation de circuits imprimés, etc. Ils permettent, à coût pratiquement nul pour le
visiteur, de découvrir et de partager des idées et des connaissances, notamment techniques,
grâce à un accès simplifié par l’utilisation d’outils à commande numérique. A ce titre, ils
attirent les bricoleurs, les designers, les ingénieurs, les geeks, les électroniciens, les
roboticiens amateurs qui cherchent à réaliser des projets par eux-mêmes ou en collaboration
avec d’autres et qui ne peuvent les réaliser chez eux ou dans leur lieu de travail.

Au-delà du strict concept de FabLab, codifié dans une charte produite par le MIT, de
nombreux acteurs se forment sur l’utilisation des outils de fabrication numérique personnelle.
Cette tendance correspond à un changement de paradigme de notre système économique, qui
se traduit par une transposition dans le domaine de la fabrication des nouveaux types de
relations qui ont émergé avec l’internet : nouveaux circuits de vente et de distribution,
individualisation des activités, développement d’une culture de communauté et de partage,
etc. Ainsi la fabrication numérique personnelle ouvre la porte, par exemple, à la vente à la
demande, la personnalisation extrême des objets, à la réhabilitation de petites séries viables
économiquement ou encore à l’hyper-localisation de la production. Si ce nouveau paradigme
n’a pas vocation à s’imposer dans l’ensemble de l’économie actuelle, son potentiel de
croissance est fort et il pourrait constituer, à l’avenir, une part conséquente de notre activité
économique.

Un FabLab en Loir-et-Cher

Le FabLab Robert-Houdin est le premier FabLab implanté en Loir-et-Cher.
L’ambition des porteurs du projet est de :

  • mettre à disposition de l’ensemble des habitants du département une plate-forme et des moyens techniques et humains, de manière à leur offrir des ateliers d’initiation aux techniques de la fabrication numérique personnelle.
  • accompagner le développement local d’entreprises sur un secteur en très forte expansion
  • encourager la création, aussi bien technique, artistique qu’artisanale
  • plus largement, aider à positionner le département du Loir-et-Cher sur la carte de France de
    la prochaine révolution industrielle.

Département à la fois industriel et rural, doté d’un fort patrimoine historique et de nombreux
établissements d’enseignement supérieur, le Loir-et-Cher se prête à merveille au
développement d’un écosystème fondé sur les multiples applications de la fabrication
numérique.

Pourquoi Robert-Houdin

On connaît Robert-Houdin l’illusionniste et l’inventeur de la magie moderne, la Maison de la
Magie ayant contribué de manière importante à sa renommée.
On connaît moins le concepteur d’automates et de machines ou encore le précurseur de la
domotique et des objets connectés ayant, dès la fin du XIXème siècle, imaginé et installé
nombre de mécanismes dans sa maison de Saint-Gervais-la-Forêt.
C’est à ce dernier que le FabLab Robert-Houdin entend rendre un hommage appuyé en
choisissant ce nom de baptême.
Parmi les nombreux projets déjà envisagés, la reproduction de certaines des machines du
génial inventeur figure d’ailleurs en bonne place.

Contacts :

fablabs41@gmail.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *