Réalisation d’un plateau d’établi mobile avec la Shapeoko

L’établi MFTC

C’est un établi mobile de qualité. Timothy Wilmots en commercialise les plans contre quelques euros sur son site . Cet établi est idéal pour travailler aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, avec une bonne surface de travail et la possibilité d’éviter la poussière dans son atelier quand on réalise des découpes de panneaux.

Le plateau de l’établi

Un des éléments clés de l’établi est son plateau qui permet le blocage des pièces avec des butées d’établi, mais également des découpes à l’équerre. A cette fin, le plateau est percé d’un réseau de trous de 20mm. De la précision de l’usinage des trous dépend la précision des découpes ultérieures… Vous pouvez voir une illustration de l’usage du plateau dans cette vidéo.

Pourquoi utiliser la Shapeoko?

J’ai étudié plusieurs méthodes de fabrication : avec une défonceuse, une perceuse colonne. J’ai fait quelques essais mais aucune ne permettait d’atteindre le niveau de précision et de finition souhaité. Je me suis donc orienté vers l’utilisation de la Shapeoko du Fablab. Avec une fraiseuse numérique, plus de problème – en théorie- ni de précision ni de finition. Voyons si la théorie est vérifiée par la pratique…

La fabrication du plateau de l’établi avec la Shapeoko

L’objectif est d’usiner un réseau de trous de 20mm de diamètre espacés de 100mm dans une planche de medium de 20mm d’épaisseur.

Les trois étapes pour fabriquer le plateau sont :

  1. la modélisation du plateau – réalisée avec le logiciel Cambam
  2. la génération du Gcode – réalisée également avec Cambam
  3. l’usinage avec la Shapeoko du FabLab pilotée par GRBL Gcode sender

Pourquoi choisir CAMBAM comme logiciel de modélisation?

J’ai identifié 3 logiciels candidats pour réaliser la conception du plateau : Inkscape, MakerCam et Cambam. J’ai rapidement écarté Inkscape car il ne permet pas de générer un GCode adapté pour l’usinage dans des pièces de 20mm d’épaisseur. Makercam est un cran au dessus mais reste basique. Reste CamBam, qui offre l’avantage de rassembler CAO et FAO dans un seul logiciel. CamBam n’est  pas un logiciel libre mais sa version d’évaluation est largement suffisante pour cet usage. Une version linux est disponible, la communauté d’utilisateurs est large et de nombreux tutoriaux sont disponibles. Va pour Cambam.

Vous pouvez télécharger le fichier source du plateau ici. Quelle informations utiles : le réseau de trou est modélisé avec un seul trou et une liste de points. Cambam génère automatiquement l’ensemble des trous lorsqu’on exporte le fichier gcode. Cambam permet également de paramétrer l’entrée et la sortie du matériau. C’est utile pour éviter la casse du foret.

Une fois le gcode généré, on peut passer à la phase usinage. Plusieurs essais ont été réalisés pour tester les vitesses de déplacements, d’usinage, la précision des découpes, etc. L’aide de Christian a été primordiale pour ces étapes.

Voici des photos de l’usinage et du résultat final, monté sur l’établi.

Découpe plateau MDF avec la Shapeoko20151212_180906 Usinage trou20161015_16392020161015_16413320161015_164204

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *