Dual gyro winder watch

Réalisation d’un remontoir double pour montre automatique à partir d’un plan obtenu sur le site Cults comprenant 24 pièces à imprimer en 3D, un schéma de câblage (voir ci-dessous), la liste des composants et un programme pour Arduino nano pour exécuter les séquences de rotation des moteurs.

L’électronique est constituée de 2 moteurs pas-à-pas commandés par un Arduino nano via deux drivers. En complément un interrupteur marche/arrêt avec une LED, 2 résistances de 100K Ohms et un commutateur 3 positions pour choisir le moteur (gauche, droite, les 2 alternativement). Les composants ont été commandée sur Amazon.

Le résultat ci-dessous, une fois les pièces imprimées et l’électronique assemblée dans la base. J’ai déporté l’Arduino nano pour faciliter le câblage. Je lui ai réalisé en 3D un petit support à coller au fond (ci-contre).

Avec ma montre “KGB”

Appréciation et difficultés : Le projet est fonctionnel on peut se lancer sans crainte dans sa réalisation. La longueur de la base est de 25 cm il faut donc une imprimante 3D avec un plateau adhoc, sinon, on trouve sur le site Cults un plan pour le même système gyroscopique en mono.

Je n’ai pas encore de retour sur la fiabilité du remontoir dans le temps, il est probable qu’il faille resserrer quelques vis de temps en temps.

Le câblage est délicat à réaliser pour faire quelque chose de pas trop fouillis.

La consommation est de 0,6 Ampères en 5 volts : un ancien chargeur de téléphone ne fournit pas assez de courant (300mA en général) pour actionner le remontoir, il faut trouver un chargeur 5v 1A.

J’envisage une alimentation solaire, plus compatible avec l’esprit “automatique” ou “kinétic” de la montre : récupération de l’énergie produite par les mouvements du porteur.

Pourquoi avoir fabriqué un remontoir ? je l’ai fait pour un ami qui possède plusieurs montres de collection qu’il souhaite “réactiver”. En période de confinement, ça permet de s’échapper ;-).

Partager l'article

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire