Gravage CNC sur plexiglas

Premier essai de gravage.

Étape 1: Choix de la photo:Photo de la tour

Étape 2: Transformation de la photo en modèle STL grâce à l’excellent site lithophane. (STL de 11Mo)

Étape 3: Avec Blender CAM, transformation du STL en Gcode. Attention aux nombreux paramétrages.

Étape 4: Gravage sur la CNC3020T-DJ d’une plaque de plexiglas (de récup).

Tour Eiffel gravé en plexiglas

Tour Eiffel gravé en plexiglas

Remarques:

  1. La tour est gravée en profondeur (épaisseur plus faible par rapport au ciel). Il aurais été plus adapté d’inverser l’image (option dans lithophane) pour obtenir l’inverse.
  2. Le temps de gravage indiqué par BlenderCAM étais de 156min. En réalité, cela a du durer dans les 3-4 h – mais avec de nombreux plantages.
  3. Stratégie ‘Circle’ choisie non adaptée. Quoi que: l’effet dans le ciel est pas si mal, mais une stratégie ‘Bloc’ aurais été préférable et plus rapide.
  4. Nombreux plantages lors du gravage. Causes probable: la liaison série avec l’Arduino mini avec des fils branchées en l’air. Taille du fichier Gcode de 3Mo.
  5. Outil de coupe: en V, 60° 0.4mm, espacement des traces (dans blenderCAM) de 0.4mm. Il a fallu nettoyer les bavures. Les ‘rails’ sont bien visibles à la binoculaire.
  6. Post processeur ‘Mach3’ qui inclus des numéro de lignes “Nxxxx” qui double la taille fichier par rapport au choix ‘EMC’ (1.5Mo au lieu de 3Mo).
  7. Les plantages sont visibles sur le résultat (cercles concentriques marqués). A chaque plantage (~20), nécessité de noter le numéro de ligne (inclus dans les commandes, voir remarque précédente), modification du Gcode à la main pour enlever la portion déjà faite, puis redémarrage du gravage (UniversalGcodeSender)…
  8. Plus quà rajouter des LED CMS sur les côtés !

Partager l'article

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire